L'actualité du Dôme

MT180 > Et les lauréat·e·s sont...

Crédits : Le Dôme/V. Klauser (Licence CC).

Actualité du 18 mars 2021

La finale régionale 2021 de “Ma thèse en 180 secondes” s’est tenue le 18 mars dernier au Dôme. Découvrez qui sont les quatre lauréat·e·s de cette nouvelle édition normande.

Elles et ils étaient treize doctorant·e·s des universités et écoles d’ingénieur·e·s de Normandie à se présenter sur la scène du Dôme ce 18 mars pour la finale régionale de “Ma thèse en 180 secondes”. Leur objectif : présenter leurs travaux de recherche en 3 minutes chrono pour séduire les membres du jury mais aussi les publics et, pour la première fois, les lycéen·ne·s !

CHLOÉ FOUGÈRES :
SECOND PRIX DU JURY

Chloé Fougères est doctorante en astrophysique nucléaire au Grand accélérateur national d’ions lourds (GANIL). Ses recherches portent sur la destruction des noyaux de magnésium et de sodium lors de gigantesques explosions d’étoiles, les novae.



Réservée de nature, Chloé aime cependant partager sa passion de la recherche. Chaque occasion, que ce soit lors de la Fête de la Science ou de “Ma thèse en 180 secondes”, est pour elle l’opportunité de prendre du recul sur ses recherches : “Si on n’est pas capable d’expliquer une chose simplement, c’est souvent que l’on ne l’a pas nous-mêmes si bien comprise, qu’il y a encore des choses qui nous échappent.”

> Découvrez le parcours de Chloé

CANDICE ROUX :
PREMIER PRIX DU JURY ET PRIX DU PUBLIC

Candice Roux mène une thèse de neurosciences au sein de l’unité “Mobilités : vieillissement, pathologie, santé” (COMETE) et du laboratoire Porsolt. Ses recherches s’intéressent aux troubles de la mémoire et, plus particulièrement, à une molécule capable d’agir sur la sérotonine, l’hormone du bonheur.



Frustrée lorsqu’elle était enfant de ne pas trouver de réponses à toutes les questions qu’elle se posait, Candice a rapidement ressenti le besoin d’apprendre à parler de ses travaux : “Je voulais juste savoir comment communiquer sur mon sujet de recherche. Finalement, j’ai appris à le vivre !”.

> Découvrez le parcours de Candice

YOUNÈS TIERCE :
PRIX DU PUBLIC ET PRIX DES LYCÉEN·NE·S

Professeur de mathématiques en lycée, Younès est également doctorant au Laboratoire de mathématiques Raphaël Salem (LMRS). Il travaille depuis trois ans sur les méthodes d’écriture des nombres dans des bases non-entières.



Younès s’est inscrit au concours “Ma thèse en 180 secondes” sur les conseils de son Directeur de thèse et s’est rapidement pris au jeu : “Je me suis rendu compte que ce concours était une tribune. Si je parvenais à me faire comprendre par un large public, si je donnais ne serait-ce qu’à trois lycéen·ne·s l’envie de faire des maths, ça valait le coup.”

> Découvrez le parcours de Younès

CASSANDRE PALIX :
PRIX DES LYCÉEN·NE·S

Cassandre Palix est doctorante au sein du laboratoire “Physiologie et imagerie des troubles neurologiques” (PhIND). Ses recherches s’inscrivent dans le cadre du programme européen “Silver Santé Study” dont l’objectif est d’identifier les facteurs qui impactent la santé mentale et le bien-être des seniors.



Après avoir participé à une série de podcasts pour la Fête de la Science, Cassandre a souhaité parler de ses recherches aux publics de “Ma thèse en 180 secondes”. Une expérience qui lui a permis de franchir une nouvelle étape : “Je ressors de cette expérience avec un peu plus de confiance en moi et la confirmation que j’aime simplifier les choses pour les rendre accessibles.”

> Découvrez le parcours de Cassandre


Un grand bravo à elles et eux quatre. Toutes nos félicitations également aux neuf autres finalistes qui ont relevé le défi “Ma thèse en 180 secondes” : Sybille Brochard (Biologie des tissus conjonctifs et cutanés, BioConnect), Pierre Champetier (Neuropsychologie et imagerie de la mémoire humaine, NIMH), Cédric Damm (Centre interdisciplinaire de recherche normand en éducation et formation, CIRNEF), Maya-Sétan Diakité (Transformations et agroressources, T&A), Manon Dugué (Centre d’études des transformations des activités physiques et sportives, CETAPS), Manon Lailler (Laboratoire d’automatique de Caen, LAC), Carole Lemans (Architecture, territoire et environnement, ATE), Martin Paumelle (Institut Demolombe) et Baptiste Pileyre (Physiopathologie, auto immunité, maladies neuromusculaires et thérapies régénératrices, PANTHER).


Le concours "Ma thèse en 180 secondes" est une initiative du CNRS et la Conférence des présidents d'université (CPU). En Normandie, l'évènement est coordonné par Normandie université et le CNRS Normandie, en partenariat avec Le Dôme.

 


Le Dôme | Mise à jour : 2021-04-23 | Mise en ligne : 2021-03-18