Le blog du dôme

PAPIER 2.0 > Concevoir nos produits avec l'usager

Crédits : Relais d'sciences / M. Carre (2016)

Article du 10 mars 2016 par Marylène

Pour la première fois, le programme Papier 2.0 associe Relais d'sciences aux papeteries Hamelin. Pourquoi une entreprise fait-elle appel à un centre de sciences ? Nous avons posé la question à Christophe Girard, Directeur marketing chez Oxford.

Après avoir exploré les interactions entre BD et numérique avec le projet "Nouvelle page", la Maison de la recherche et de l'imagination poursuit ses explorations entre papier et numérique avec "Papier 2.0". Ce nouveau programme d'explorations, lancé en janvier dernier, est né d'un partenariat inédit entre un centre culturel, Relais d'sciences, et une entreprise privée, les papeteries Hamelin. Pour en savoir plus cette collaboration, nous sommes allés à la rencontre de Christophe Girard, Directeur marketing chez Oxford.

Pourquoi une papeterie comme Hamelin décide-t-elle de se positionner sur le numérique ?

Nous vivons tous, et en particulier les jeunes, dans un monde numérique. La papeterie ne doit pas s'en exclure. Pour autant, je suis convaincu que le papier est le support d'écriture le plus confortable, intuitif, immédiat. L'écran de la tablette est une patinoire, y retrouver ses notes reste compliqué. Aujourd'hui, nous avons l'opportunité d'associer les deux technologies, d'allier le caractère intuitif de l'écriture manuscrite et la puissance du numérique. C'est l'avenir du papier.

Quels sont les produits que vous avez développés ?

En 2001, nous étions les pionniers, dans le domaine de la papeterie, à nous emparer de la technologie suédoise Anoto, capable de capter l'écriture manuscrite et de la transformer en média numérique. Ce concept de "cahier numérique" trouve son application en 2004 avec l'Easybook M3, qui permet de numériser des notes sans ressaisie.

En 2008, nous concevons la solution "PaperShow" pour annoter à la main des fichiers de type PowerPoint au cours d'une présentation collective.

À la rentrée 2014, pour rendre cette technologie populaire et accessible à tous, nous décidons d'intégrer la fonction numérique à notre gamme d'agendas et de cahiers étudiants et professionnels. Les produits tagués, "Oxford Tags", vendus au même prix que les cahiers classiques, permettent de numériser automatiquement les notes et de les retrouver sur une tablette, un smartphone ou un ordinateur, où ils pourront être partagés et publiés. L'application associée au cahier (SOS Note) a été téléchargée 200 000 fois.

Pourquoi solliciter Relais d'sciences et la MRI ?

Nous n'existons que parce que les utilisateurs apprécient nos produits. Pour travailler sur de nouveaux projets, nous devons appréhender les usages de demain. Le succès dépendra de ce que nous avons compris. Or, nous ne pouvons acquérir cette connaissance "in vitro". Le savoir se situe du côté des utilisateurs, dans la vraie vie, pas dans un laboratoire.

La collaboration avec la MRI nous permet de concevoir à partir du terrain et des publics. Nous allons soumettre nos outils à leur pratique, les voir essayer, galérer, détourner, aimer ou rejeter nos produits, pour que demain, ceux que l'on mettra sur le marché, répondent exactement aux besoins de la société.


Le Dôme | Mise à jour : 2016-11-28 | Mise en ligne :