Le blog du dôme

PAPIER 2.0 > Documenter pour partager

Crédits : Relais d'sciences / M. Carre (2016)

Article du 19 mars 2016 par Marylène

Nouvelle étape au FabLab pour le programme Papier 2.0. La MRI proposait le 9 mars un nouvel atelier créatif sur le thème de la documentation de projet. Une douzaine de participants ont imaginé des outils à destination des nouveaux utilisateurs.

Souvenirs d'école

16h à la Maison de la Recherche et de l'Imagination. À l'heure du goûter, François Millet, Chargé de développement LivingLab, propose aux participants d'évoquer leurs souvenirs d'école, en mots et en dessins. L'entrée en matière surprend les nouveaux venus, mais la plupart sont maintenant rôdés à l'exercice, qui consiste à stimuler la production des idées. "Ce petit jeu nous permet de nous mettre dans une démarche de créativité", admet Julien Aubert-Dozeville, Conseiller d'entreprise à la Chambre de Commerce et d'Industrie (CCI Caen Normandie), habitant de la MRI.

LivingLab : Papier 2.0 (Documenter #2)


Faire émerger des idées

Quelques minutes plus tard, les grandes feuilles blanches, annotées et crayonnées, sont affichées : cagoule, trotinette, maîtresse, sieste, photo de classe, copains, cahier de notes, chutes, sont revenus à la mémoire. "Ensemble, en partant dans toutes les directions, on arrive à faire émerger une quantité d'idées", reconnaît Stéphane Lebrun, Infographiste à Relais d'sciences. "Le travail en groupe aide à les formaliser", renchérit Christine Guillouet du Pôle ATEN. Un premier tour de table permet de retenir celles qui pourront être rapprochées de la thématique de l'atelier. Puis les participants sont invités à réaliser un "Super 8". En cinq minutes, chacun doit proposer jusqu'à 8 concepts, inspirés de ces idées, pour documenter le FabLab.

LivingLab : Papier 2.0 (Documenter #2)

Travaux pratiques

La sieste et les copains sont devenus un espace de convivialité et d'échanges ; la photo de classe, un trombinoscope des usagers et accompagnateurs du FabLab ; le cahier et le tableau inspirent un carnet pour l'usager et un mur de projets. "Les mots de la maitresse ne sont pas les mêmes" pose la problématique de la communication à tous les types de public. Répartis en petits groupes, les participants vont désormais plancher sur un livret de 4 pages à remettre au nouvel arrivant du FabLab et une "affiche" présentant le dispositif au public. C'est le moment de rassembler les idées.

LivingLab : Papier 2.0 (Documenter #2)

Un projet pour tous les publics

Xavier de Mazenod est venu de Boitron, dans l'Orne. Ce village de 340 habitants est animé d'un esprit très numérique, à l'image de sa plateforme "Zevillage.net". L'entrepreneur en conseil et formation est à l'origine d'un espace de coworking et de projets autour du numérique, "L'Ecloserie numérique". Un FabLab y ouvrira au printemps. "Naturellement, je me pose des questions autour de la médiation de tels projets : Comment s'adresser à tous les publics ? Quelles actions proposer pour susciter l'adhésion ?" Son voisin a déjà une partie des réponses.

LivingLab : Papier 2.0 (Documenter #2)

Échange d'expériences

Stéphane Fournier, Enseignant en génie mécanique à l'IUT d'Alençon, est venu annoncer l'ouverture du premier FabLab de l'Orne au sein de l'IUT, en partenariat avec la Ville et l'IRD2 (Institut Régional du Développement Durable). L'institut universitaire pratique au quotidien l'échange d'expériences entre étudiants, chercheurs et entreprises."Le FabLab va permettre d'accélérer cette dynamique. À terme, le dispositif sera dupliqué dans l'ancien quartier de Moulinex, où le savoir-faire industriel est encore présent. »

LivingLab : Papier 2.0 (Documenter #2)

Du papier au numérique ?

"Quand je suis arrivé pour la première fois au FabLab, on m'a tout expliqué oralement, il n'y avait aucune documentation", raconte Pierre Conin, Usager du FabLab de la MRI depuis trois mois. Passionné d'électronique, il travaille sur un projet personnel. "Je viens avec mon bloc-notes, sur lequel je fais mes croquis, je calcule mes côtes. Je fais tout sur papier, avant de modéliser numériquement. Et une fois terminé, je repars avec." La charte des FabLabs prévoit pourtant de partager avec la communauté les process qui y sont développés. Il existe pour cela la plateforme "Fabmanager". Mais la plupart des makers sont attachés au geste manuscrit. Il reste à trouver le lien entre supports papier et numérique.

LivingLab : Papier 2.0 (Documenter #2)

"Carnet de route" numérique

19h. Les groupes présentent leur travail. Tous les projets insistent sur la nécessité d'expliquer au nouvel arrivant les principes et le fonctionnement du FabLab. La charte sert de base, mais il faut aller plus loin "en proposant des choses à voir, à faire immédiatement, y compris lorsqu'on vient sans idée de projet". Des scénarios d'usage sont esquissés sur les affiches. Celles-ci deviennent interactives, avec des tags et QR codes qui permettent d'accéder à la présentation des projets ou des membres de la communauté, d'enregistrer ou de laisser des contacts.

LivingLab : Papier 2.0 (Documenter #2)

Le livret de 4 pages devient un "classeur" remis à l'usager, comprenant des fiches explicatives et d'autres vierges, sur lesquelles il viendra inscrire ses idées et projets, chaque fiche ayant sa copie numérique. Le maker disposera de son propre classeur, comme d'un carnet de route durant son séjour au FabLab, qui continuera d'être partagé et enrichi par la communauté numérique.


Merci aux participants de cet atelier créatif : Julien Aubert-Dozeville, Jérôme Caudrelier, Pierre Conin, Matthieu Debar, Guillaume Dupuy, Stéphane Fournier, Sylvain Garnavault, Christine Guillouet, Virginie Klauser, Vincent Lambert, Stéphane Lebrun, Julien Lefebvre et Xavier de Mazenod,


Le Dôme | Mise à jour : 2016-11-28 | Mise en ligne :