Le blog du dôme

ATELIER DU CHERCHEUR > 10 ans déjà !

Crédits : Paul Downey (FlickR, Licence CC).

Article du 13 avril 2017

Né en 2006, l’Atelier du chercheur favorise la rencontre entre les doctorants des universités normandes et les élèves de l’académie de Caen. Retour sur cette opération organisée chaque année dans le cadre de la Fête de la science.

Chaque année durant de la Fête de la Science, de jeunes chercheurs et chercheuses des universités et écoles d’ingénieurs normandes parcourent de nombreux kilomètres en direction des établissements scolaires de la Manche, de l’Orne et du Calvados pour rencontrer des collégiens et des lycéens. Ils échangent sur des thèmes de recherches variés et peuvent parler aussi des métiers associés et de leur passion.

Librement inspirée de l’Expérimentarium de l’Université de Bourgogne, cette opération baptisée “Atelier du chercheur” est née en 2006 à l’initiative de Cécile Malfray, médiatrice scientifique à Relais d’sciences. Objectif : amener la recherche dans les territoires au plus près des populations. En 10 années d’existence, ce sont plus de 12 500 collégiens et lycéens de l’académie de Caen qui ont échangé en direct avec plus de 220 scientifiques.

DU CÔTÉ DES SCOLAIRES...

À l’exception de quelques détails pratiques, l’objectif de l’Atelier du chercheur est toujours resté le même stable au cours de ces 10 années : créer la rencontre entre des chercheurs d’horizons variés et des élèves en cours d’orientation autour d’une manipulation ou d’un objet emblématique pour susciter le questionnement. Qui sont les chercheurs ? Quel est leur parcours ? Comment travaillent-ils ? Que cherchent-ils ? À quoi ressemble leur quotidien ? Sont-ils vraiment des hommes et des femmes comme les autres ?

En 10 ans, l’Atelier du chercheur a gagné en notoriété et créé chaque année plus de demandes. En 2016, 58 établissements scolaires de l’académie de Caen ont candidaté pour recevoir l’opération, un record !

… ET DU CÔTÉ DES DOCTORANT(E)S

Pour les doctorant(e)s, les raisons de participer à l’Atelier du chercheur sont nombreuses. Pour certains, c’est l’occasion de revenir sur les bancs de leur ancienne école, pour d’autres il s’agit de profiter de cette occasion pour faire de la vulgarisation scientifique avec un jeune public néophyte.

Avant de partir sur le terrain, des formations gratuites à la médiation scientifique sont proposées aux jeunes chercheurs avec le soutien de la Région Normandie. S’adresser à un public néophyte ne s’improvise pas. Il faut savoir à qui l’on s’adresse pour trouver les bons mots et susciter l’intérêt de son auditoire.

Durant ces formations, les exercices se succèdent et des conseils sont prodigués aux jeunes chercheurs, à qui l’on apporte des méthodes et des outils adaptés pour prendre la parole, être en interactivité et conserver l’attention d’un public. Deux niveaux de formation théorique sont accessibles, l’Atelier du chercheur constitue une mise en situation de terrain sous le regard des médiateurs.

D’une quinzaine de participants lors des premières éditions, chaque promotion de l’Atelier du chercheur comptent aujourd’hui entre 20 à 30 doctorant(e)s. Un chiffre stable mais encore insuffisant pour permettre de répondre aux attentes des établissements de l’académie de Caen.

ET DANS 10 ANS ?

Depuis 2006, l’Atelier du chercheur a su faire ses preuves. Les témoignages des doctorant(e)s et des enseignants valident tout l’intérêt du dispositif. À l’heure de la fusion des Normandies, l’objectif du Dôme est aujourd’hui de permettre à l’ensemble des établissements normands de bénéficier de ce dispositif.

Une perspective réalisable à la condition de réussir à susciter encore plus fortement l’intérêt des doctorants pour les démarches de diffusion de la culture scientifique et de développer les capacités d’accompagnement des médiateurs. Un travail en ce sens a été engagé depuis 2016 avec Normandie université et Science action avec pour objectifs de mieux valoriser leurs actions de médiation dans leur parcours professionnel et de créer des passerelles avec d’autres opérations telles que l’Expérimentarium, Ma thèse en 180 secondes, Pint of science, ...

En attendant la mise en place de cette initiative à l’horizon 2017/2018, l’appel à candidatures pour la prochaine édition de l’Atelier du chercheur est dès à présent lancé auprès de tous les doctorant(e)s de Normandie.


Crédits : Paul Downey (FlickR, Licence CC).


Le Dôme | Mise à jour : 2017-04-12 | Mise en ligne : 2017-04-12