Le blog du dôme

RETOUR SUR > Emploi, sourds et malentendants

Crédits : Relais d'sciences / F. Millet (2017).

Article du 16 juin 2017

Le comité de pilotage du programme “Emploi, handicap et numérique” initié par l’ARIADA, s’est réuni le 13 juin. L’occasion de revenir sur les ateliers organisés le 12 avril dernier et de préparer les prochaines étapes.

Le 12 avril dernier, Le Dôme accueillait le premier workshop du programme “Emploi, handicap et numérique”. Initié à l’initiative de l’Association régionale pour l'insertion et l'accessibilité des déficients auditifs (ARIADA) et soutenu par l’Association de gestion du fonds pour l'insertion des personnes handicapées (AGEFHIP), ce programme a vocation à faire émerger et prototyper de nouveaux usages, objets et services au bénéfice des personnes sourdes et malentendantes.

EMPLOI & HANDICAP

Ce premier workshop avait notamment pour objectif de faire évoluer le travail engagé en novembre 2016 sur le projet “LSFlash” à l’occasion de la Semaine européenne pour l’emploi des personnes handicapées (SEEPH) avec la rédaction du cahier des charges d’un prototype susceptible de pouvoir être diffusé. Il a également été l’occasion d’échanger avec les personnes en situation de handicap présentes sur les problématiques rencontrées au quotidien pour imaginer collectivement de nouveaux usages ou détourner des usages existants susceptibles d’être développés lors des prochaines phases du programme.

Après un rapide exercice pour briser la glace entre les participants, quatre groupes ont été constitués autour du projet "LSFLash" et de trois thématiques définies avec les porteurs de projet. Chacun a ainsi produit un ensemble de propositions qui sont à retrouver de façon détaillée dans la restitution de l’atelier (.pdf) accompagnée des vidéos de traduction en LSF réalisées pour l’occasion. En voici un rapide tour d'horizon.

THÈME 1 : ACCESSIBILITÉ

THÈME 2 : SENSIBILISATION

THÈME 3 : DÉTOURNEMENT

ZOOM SUR LSFLASH

Le "LSFlash" est une application née d’une démarche LivingLab, initiée en 2016 lors de la première édition du festival "Living Labs". L’atelier était l’occasion de préciser le scénario d’usage du projet afin de déterminer un potentiel cahier des charges donnant lieu à un développement ultérieur.

Emploi, handicap et numérique

Deux pistes ont ainsi été creusées. La première rebaptisée LSF Play a été synthétisé graphiquement par l'agence Casus Belli spécialement mobilisée sur le sujet (voir ci-dessus).
La seconde reprend le même principe mais l’adapte à une démarche culturelle. Un scénario d’usage a donc été imaginé dans le cadre de la visite d’une cave, dans une démarche de parcours. La personne scanne un QR code pour accéder au parcours, avec une visibilité sur l’ensemble du parcours et la possibilité de retrouver l'historique de ce qui a été scanné. Bonus gamification : Il serait possible d'introduire une logique de jeu en invitant les utilisateurs à faire les différentes étapes et de le récompenser par des contenus qui pourraient être des bonus, ou des logiques de badges.

ET ENSUITE ?

Le 13 juin, le Comité de pilotage du programme s’est de nouveau réuni pour sélectionner les idées qu’ils souhaitaient voir enrichies et précisées. Trois projets ont ainsi été retenus pour être explorés en priorité : “Coyote LSF”, “Open LSF” et “De l’image au son”.

Le projet "Le 114" est quant à lui déjà existant mais nécessiterait l’envoi de SMS. Un volet avec une traduction en direct en LSF par un opérateur serait également en cours de réalisation.

En parallèle, le Comité va également rechercher des pistes de collaborations avec des équipes de recherche ou des entreprises normandes concernant le projet de “Traducteur universel”. Si en l’état, l’idée relève encore du fantasme, des projets similaires semblent émerger, notamment dans les pays asiatiques où le langage signé prend moins en compte les expressions faciales. Enfin, un travail autour du flashcode avec des étudiants en tourisme et en informatique sur la base d’une démarche de pédagogie inversée, pourrait être lancé à la rentrée.

Le prochain rendez-vous est donc fixé au jeudi 12 octobre prochain lors du festival “Living Labs” qui se tiendra au Dôme dans le cadre de la Fête de la Science. À cette occasion les participants tenteront de faire une ébauche des idées retenues et d’en prototyper les premières interactions. L’ensemble des productions sera présenté et le cas échéant mis en test auprès d’entreprises lors de la Semaine européenne pour l'emploi des personnes handicapées en novembre 2017..

Vous souhaitez dès à présent vous associer à ce projet ? Contactez-nous !


Le Dôme | Mise à jour : 2017-06-16 | Mise en ligne : 2017-06-16