FARMBOT

Crédits : FarmBot.io (DR).

Article du 3 juillet 2017

Repéré par l’équipe du Dôme, le robot agricole Farmbot va constituer dès la rentrée l’élément central d’un nouveau parcours d’exploration ouvert réunissant un cercle inédit de partenaires autour de la Chambre régionale d’agriculture.

Le développement d’automates et la robotique vont révolutionner les techniques de production agricole dans un avenir proche. Pour amorcer ce changement, l’enseignement agricole doit se doter de ces technologies et confronter les étudiants et les équipes pédagogiques à la programmation et à la manipulation d’outils connectés.

Mis au point par une petite équipe de californiens, “FarmBot” est un robot agricole entièrement basé sur des technologies open source qui permet d’automatiser la production et l’entretien d’un petit potager, de la plantation des graines jusqu’à l’enfouissement des mauvaises herbes, la surveillance des sols et l’apport calculé en eau.

Repéré il y a quelques mois par l’équipe du Dôme, le “FarmBot” va constituer dès la rentrée l’élément central d’un nouveau parcours ouvert d’explorations techniques, informatiques, électroniques et agronomiques porté par la Chambre régionale d’agriculture (CRA Normandie) en partenariat avec l’Institut Lemonnier, le Lycée agricole et horticole de Coutances, le Pôle de formation des industries technologiques (PFIT-CFAI), UniLaSalle, l’Ecole d'ingénieurs de l'Université de Caen Normandie (ESIX Normandie), l’Association nationale des structures d’expérimentation et de démonstration en horticulture (ASTREDHOR) et le Pôle TES.

Riche de ce cercle de partenaires, le projet affiche des objectifs ambitieux : acculturer les jeunes en formation agricole à la robotique, au numérique et à l’open source ; favoriser l’innovation pédagogique en croisant compétences techniques et agricoles ainsi que problématiques des techniciens, ingénieurs et chercheurs ; sensibiliser les étudiants et les professionnels à l’agriculture de précision ; tester différentes conduites de culture et adapter le robot aux productions locales ; dialoguer avec le grand public sur le développement de l’agriculture urbaine et l’agriculture connectée.

Le projet développé sur 4 ans va se décliner en 2 phases. D’ici à 2018, les équipes engagées vont se concentrer sur l’expérimentation technique et agricole du dispositif. Il sera également présenté aux publics à l’occasion de grands évènements tels que la Fête de la Science en octobre prochain ou lors de la prochaine conférence internationale des FabLabs (FAB14). La seconde phase, 2018-2020, devrait permettre le développement de 20 sites expérimentaux en Normandie.


Le Dôme | Mise à jour : 2017-07-02 | Mise en ligne : 2017-07-02