Le Dôme sera exceptionnellement fermé le mercredi 1er mai puis du mercredi 8 au samedi 11 mai 2024 inclus.
Participants et participantes échangeant lors d'un évènement organisé au Dôme.

EquipAct

Le Dôme est lauréat du premier appel à projets “Science avec et pour la société” de l’Agence nationale de la recherche pour le programme “Équiper les acteurs pour plus d’impacts dans les transitions” (ÉQUIPACT) aux côtés du Laboratoire interdisciplinaire “Sciences, innovations, sociétés” (LISIS). Ce programme de deux ans, qui associe une dizaine de structures au niveau national, vise à renforcer les collaborations et la formalisation de bonnes pratiques pour les recherches participatives.

Comment améliorer la qualité et les impacts de la participation des citoyen·ne·s et des associations dans des programmes de recherche ? Quelles sont les compétences et les outils à mobiliser pour les acteurs de la recherche publique impliqués ? Quels enseignements tirer des pratiques, des compétences et des méthodes de recherche participatives existantes ? Ces démarches renforcent-t-elles le développement territorial ? Participent-elles d’une démocratisation de notre société dans la perspective de transitions écologiques et solidaires ?

Ce sont quelques-unes des questions posées par le projet “Équiper les acteurs pour plus d’impacts dans les transitions” (ÉQUIPACT) qui réunit, autour du Dôme et du Laboratoire interdisciplinaire “Sciences, innovations, sociétés” (LISIS), un consortium de 11 structures aux thématiques et aux degrés d’implication divers dans les questions de médiation. On y retrouve ainsi des acteurs de la culture scientifique (Les Petits Débrouillards – Île-de-France, Muséum d’histoire naturelle de Toulouse, Traces), des associations engagées en faveur de la recherche ou des démarches participatives (Fab’Lim – Laboratoire des territoires alimentaires méditerranéens, Association “Nature, sciences, sociétés – Dialogues”, Association “Recherche et évaluation de solutions innovantes et sociales” – RESOLIS, Réseau des Centres de recherche, d’étude, de formation à l’animation et au développement – CREFAD et Tela Botanica) et des infrastructures de recherche (Cabinet ECRAC, Maison des sciences de l’Homme “Sciences et société unies pour un autre développement” – MSH SUD et Les Zones Ateliers).

Accompagner la montée en puissance des coopérations entre chercheur·se·s et citoyen·ne·s

On assiste depuis le début des années 2000 à une montée en puissance de formes plus ou moins nouvelles de coopérations entre acteurs académiques (universités et grandes écoles, centres de recherche, pôles d’innovation, …) et du tiers-secteur scientifique (associations et initiatives productrices de connaissances). Ces coopérations visent à répondre aux défis sociétaux et constituent le champ des recherches participatives. Elles nécessitent de mobiliser et d’intégrer différentes parties prenantes (collectivités, associations, entreprises, collectifs citoyens, …) dans un processus complexe, long et incertain.

La participation a généralement pour objectif d’associer ces différentes formes d’expériences, de connaissances et de savoirs pour résoudre un problème complexe. Elles sont portées par des chercheur·se·s de toutes disciplines, des explorateurs ou exploratrices d’alternatives socio-environnementales et des individus porteurs de savoirs d’expérience (malades, bénéficiaires de services socio-culturels, naturalistes amateurs, professionnel·le·s de terrain, …).

Une participation qui ne se décrète pas

Leur participation au processus de recherche participative peut être source de conflits, d’antagonismes et d’exclusions. Elle ne se décrète pas.

Alors, comment intéresser les bénévoles et aider les groupes concernés ? Comment et à quelles étapes du processus inclure les citoyen·ne·s, mobiliser les équipes de recherche ou les professionnel·le·s de terrain ? Comment favoriser l’inclusion des acteurs concernés à toutes les phases des projets ? Quels leviers pour quels publics, qu’ils soient chercheurs éloignés ou usagés empêchés ?

Pendant deux ans, Le Dôme coordonnera ce projet de recherche-action et soumettra les projets à l’œuvre à Caen et en Normandie au crible de l’observation des membres du consortium afin d’identifier les freins et les leviers à chacune des étapes-clés d’un projet pour identifier les ingrédients de la réussite. Par cette implication, notre équipe pourra questionner ses pratiques et ses outils, développer une vision critique de ses programmes de recherches participatives et se former tout en contribuant à la production d’une méthodologie et d’un outil d’évaluation qui pourra être mis à profit sur l’ensemble du territoire régional.

La première réunion de travail du consortium se tiendra à Césure le 10 mai 2023, sur l’ancien campus de Sorbonne-Nouvelle Censier, devenu un tiers-lieu où s’activent déjà plusieurs membres du projet. La livraison des livrables est programmée pour le premier trimestre 2025.

Le projet EQUIPACT est coordonné par Le Dôme et le Laboratoire interdisciplinaire “Sciences, innovations, sociétés” (LISIS) en collaboration avec le Cabinet ECRAC Sociologie, Fab’Lim – Laboratoire des territoires alimentaires méditerranéens, Les Petits Débrouillards – Île-de-France, Les Zones Ateliers, la Maison des sciences de l’Homme “Sciences et société unies pour un autre développement” (MSH SUD), le Muséum d’histoire naturelle de Toulouse, l’association “Nature, sciences, sociétés – Dialogues”, l’association “Recherche et évaluation de solutions innovantes et sociales” (RESOLIS), le réseau des Centres de recherche, d’étude, de formation à l’animation et au développement (CREFAD), Tela Botanica et Traces. Il bénéficie du soutien de l’Agence nationale de la recherche dans le cadre de l’appel à projets “Science avec et pour la société – Recherches participatives”.