Le Dôme sera exceptionnellement fermé le mercredi 1er mai puis du mercredi 8 au samedi 11 mai 2024 inclus.
Actualités
20 février 2024

La low-tech s’organise en Normandie

Modifié le 28 mars 2024

Les représentant·e·s de la low-tech normande étaient réuni·e·s pour la première fois ce 13 février 2024 au Dôme. Objectif : poser les bases d’un nouveau réseau régional de coopération.

En seulement 2 ans, la Normandie est devenue l’un des territoires les plus dynamiques sur les démarches low-tech. Une dynamique que l’Agence régionale de la transition écologique (ADEME Normandie) et la Région Normandie souhaitent encourager avec la mise en place d’un espace de coopération animé par Le Dôme. L’ensemble des représentant·e·s de la low-tech normande étaient ainsi invité·e·s ce 13 février 2024 pour dessiner, ensemble, les contours de ce nouveau réseau régional.

Innover durablement

Conceptualisé dès les années 70, à l’heure où les nouvelles technologies envahissent nos maisons, la low tech s’étend de façon exponentielle aux quatre coins du globe. La Normandie n’échappe pas à ce phénomène : plus de 40 projets ont ainsi candidaté à l’appel à projets “Low-tech en territoire normand” en 2023, le double de l’année précédente.

Cet engouement témoigne du fort potentiel de cette démarche à répondre aux grands défis sociétaux en montrant la voie d’une innovation durable et accessible orientée vers l’économie d’énergie et la préservation des écosystèmes. Pourtant, faute d’une action concertée, la capacité à adresser des messages clairs, à structurer, consolider et valoriser la low-tech est compromise.

Conscients de ces enjeux, l’ADEME Normandie et ses partenaires ont lancé en 2022 un appel à manifestations d’intérêt (AMI) pour accélérer le déploiement de la low tech au sein de l’écosystème industriel régional. “Les acteurs de la low tech ont besoin d’une reconnaissance institutionnelle, d’un signal fort pour changer le regard des financeurs et des législateurs”, explique Quentin Tizon, ingénieur en charge de l’économie circulaire à l’ADEME Normandie. “Ils ont aussi besoin qu’émergent des écosystèmes locaux favorisant la mutualisation des compétences et réflexions. C’est d’ailleurs l’un des enjeux de l’appel à projets low tech.”

Vers un réseau low-tech en Normandie

Cette dynamique s’est poursuivie en 2023 avec le lancement d’un nouvel appel à projets et l’organisation des 1ères Rencontres régionales des acteurs low-tech. Ces dispositifs ont permis de mettre en évidence une cinquantaine de projets et une vingtaine d’institutions et de collectivités partenaires.

Ce sont ces acteurs qui ont été conviés au Dôme ce 13 février pour poser les bases d’un futur réseau régional de coopération de la low-tech en Normandie. Ce temps de croisement des regards et des expériences a permis d’identifier des valeurs et des attentes communes qui pourraient constituer la feuille de route de développement du réseau dans les 18 mois à venir.

Cette mission de constitution et d’animation du réseau normand de la low-tech a été confiée au Dôme par l’ADEME Normandie et la Région Normandie. C’est Ilan Vermeren, ingénieur récemment diplômé du premier cursus français dédié à la low tech porté par l’École Centrale de Nantes, qui est chargé de cette mission.

Vous avez une question ?
  • Ilan Vermeren, Chargé de mission "Low-tech Normandie)
    Ilan Vermeren
    Chargé de mission ”Low-tech Normandie” 06 18 52 64 93

Le réseau normand de la low-tech est animé par Le Dôme avec le soutien de l’Agence régionale de la transition écologique (ADEME Normandie) et de la Région Normandie.

Partager