Retour sur
22 mai 2024

C.A.T., un an après

Modifié le 5 juin 2024

Il y a un an, Marie Héraudeau et Elpidio Attoh-Mensah recevaient le Prix Musée Schlumberger 2023 pour leur projet “C.A.T.” développé au sein du laboratoire COMETE. Un an après, où en est ce projet ?

L’application mobile éducative “C.A.T.” imaginée par Marie Héraudeau et Elpidio Attoh-Mensah du laboratoire “Mobilités : vieillissement, pathologie, santé” (COMETE) vise à informer sur le risque de chute chez les personnes âgées en prévenant le développement des facteurs de risque et en sensibilisant les publics à l’activité physique. 

Suite au départ d’Elpidio vers une opportunité professionnelle à Limoges, Marie s’est entourée d’une équipe motivée venant compléter ses domaines d’expertise, les médicaments à risque, et renforcer l’équipe. Plusieurs membres du laboratoire travaillant sur le système vestibulaire se sont portées volontaires pour intégrer au projet leur expertise sur l’équilibre : Mathilde Wullen, Cécilia Navarro-Morales, Adéla Kola, doctorantes, et Olga Kuldavletova, post-doctorante. “Nous sommes complémentaires. Elles ont proposé d’aborder des choses auxquelles je n’avais pas pensé de prime abord”, explique la jeune chercheuse. “Quand on est cinq et que chacune a son idée, ça apporte vraiment beaucoup au projet.“

Les participant·e·s du TURFU Festival découvrent le jeu de société venant agrémenter le projet.
Les participant·e·s du TURFU Festival 2024 découvrent le jeu de société venant agrémenter le projet (Crédits : Le Dôme / M. Van Landuyt).

Un premier prototype à donc été créé, avec une nette avance du projet sur les délais initiaux. En amont du TURFU Festival 2024, l’équipe “C.A.T.” a enrichi le projet avec davantage de contenu de médiation. “On s’est dit qu’on allait faire des choses à côté de l’application, pour habiller un éventuel stand dans les événements de culture scientifique, mais aussi pour occuper les participant·e·s pendant que quelqu’un teste le prototype de jeu vidéo”. L’équipe COMETE a ainsi investi l’Atelier de fabrication numérique (FabLab) du Dôme pour réaliser des panneaux de signalisation à caractère scientifique ainsi qu’un jeu de société inspiré de “MicroMacro Crime City”, un jeu d’enquête coopératif se jouant sur la carte d’une ville. 

Faisant usage d’un tapis pour enfant de circuit routier, l’équipe du projet a pu créer six scénarios illustrant des situations à risque et des modes de vie protecteurs autour de thématiques-clés : la sédentarité, l’alimentation, les traitements médicaux, … “On traite cette question des médicaments avec des pincettes”, précise Marie Héraudeau. “On ne veut pas que les gens arrêtent de consommer les médicaments prescrits par le médecin.“

L’équipe a pu mettre son dispositif à l’épreuve en avril dernier à l’occasion du TURFU Festival. Enfants mais surtout adultes et personnes âgées se sont sentis vraiment concernées par le sujet et ont pu échanger sur leurs propres problématiques. “Les gens ont vraiment adoré le jeu”, s’enthousiasme Marie. “Rencontrer ces publics a enrichi notre réflexion. Nous avons noté toutes les questions, les suggestions d’évolution pour le jeu vidéo. On va essayer de tout prendre en compte.” 

Le dispositif sera présenté aux Rencontres académiques de la culture scientifique et technique “EcolySciences”, mardi 28 mai 2024. Désormais, la prochaine étape sera d’achever les trois “paysages” du jeu vidéo qui représentent des situations différentes, la première traitée pour le prototype ayant été l’alimentation. L’équipe s’est fixée pour objectif d’être prête à temps pour la Fête de la Science, du 4 au 14 octobre 2024. 

Vous avez une question ?
  • François Millet, Directeur de projets "Science et société"
    François Millet
    Directeur de projets “Science avec et pour la société” 06 08 28 05 79

Le concours “Têtes chercheuses” est co-produit par Le Dôme, la Fondation Musée Schlumberger et l’université de Caen Normandie dans le cadre du label “Science avec et pour la société” (SAPS) décerné par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

Partager