Comment rendre notre rapport aux plastiques plus soutenable ?

Modifié le 12 avril 2024

Depuis novembre 2023, les équipes du Dôme, de l’université de Caen Normandie et les participant·e·s aux ateliers “En quête de biodéchets” se mobilisent pour définir les hypothèses de recherche qui constitueront le socle de la grande expérimentation lancée à l’automne 2024. Alors, quelles sont les idées retenues ?

Lancé à la rentrée 2023 par Le Dôme et le laboratoire “Aliments, bioprocédés, toxicologie et environnements” (ABTE), “Des générations plastiques” est un programme de recherche participative qui a pour objectif de développer, d’ici à 2026, des alternatives susceptibles de réduire l’empreinte écologique de notre consommation de plastiques. Ce programme doit notamment amener à examiner les procédés de fabrication et les cycles de vie des “bioplastiques” et des plastiques composites à base de fibres végétales.

Après une rencontre “Bioplastiques, biofantastique : le vrai, le faux, le flou” qui a permis de mieux connaître les matières plastiques, de décrypter leur cycle de vie et de découvrir les nouvelles alternatives à base de lin, “Des générations plastiques” s’est poursuivi de novembre 2023 à février 2024 par le cycle d’ateliers “En quête de biodéchets” destiné à faire émerger les hypothèses de recherche qui constitueront le socle de la grande expérimentation lancée à l’automne 2024.

Faire émerger des hypothèses de recherche

Comment rendre notre rapport aux plastiques plus soutenable ? C’est la question posée par le programme “Des générations plastiques”. Pour pouvoir y répondre, il est nécessaire de poser une hypothèse de recherche, c’est-à-dire imaginer une réponse probable grâce aux connaissances, aux faits et aux données à notre disposition. Cette hypothèse pourra ensuite être testée par des expériences puis validée, ou non.

Image par défaut illustrant le propos de la post ID 3455
Les ateliers “En quête de biodéchets” ont permis de définir les hypothèses de recherche qui constitueront le socle de la grande expérimentation lancée à l’automne 2024 (Crédits : Le Dôme / M. Van Landuyt).

Animé conjointement par deux membres de l’équipe de médiation du Dôme et un chercheur de l’université de Caen Normandie, les ateliers “En quête de biodéchets” avaient pour objectif de réfléchir, avec les participant·e·s, aux usages potentiels des nouveaux matériaux plastiques développés au sein de l’université de Caen Normandie et de proposer des hypothèses de recherche qui pourront être testées lors de la prochaine phase du programme.

Après une découverte au sein de l’espace d’exposition installé au second niveau du Dôme, les participant·e·s étaient invité·e·s à proposer un maximum d’idées ou de solutions, d’identifier des problématiques, des innovations potentielles ou des usages nouveaux. Ces propositions étaient ensuite regroupées puis rédigées sous la forme d’hypothèses de recherche.

Au terme de ce cycle, pas moins de 14 hypothèses ont ainsi été identifiées [voir encadré]. Certaines avec une portée très générale, d’autres spécifiques à un aspect particulier du cycle de vie des matériaux plastiques. Après une ultime étape de discussion et de vote, 2 hypothèses ont été retenues par les participant·e·s du dernier atelier :

Le TURFU et au-delà

Au total, 150 personnes ont pris part, de façon directe ou indirecte, à l’établissement de ces hypothèses en participant aux conférences et aux ateliers du programme “Des générations plastiques”.

Elles vont maintenant être soumises en avril 2024 aux participant·e·s de la 8ème édition du TURFU Festival qui vont être invité·e·s à imaginer les protocoles expérimentaux permettant de tester l’une ou l’autre des hypothèses. Ces protocoles seront ensuite perfectionnés lors d’un nouveau cycle d’ateliers “Bioplastiques : C’est quoi la consigne ?”.

La grande expérimentation sera lancée à l’occasion de la Fête de la Science 2024. Un kit expérimental sera alors disponible gratuitement pour permettre à tou·te·s celles et ceux qui le souhaitent pour réaliser des expériences. Une plateforme Internet permettra également de transmettre ses données, de découvrir les résultats et de s’informer sur les problématiques liées aux plastiques.

Vous souhaitez faire partie de l’aventure ? Réservez dès maintenant votre place pour participer au prochain atelier “Bioplastiques : C’est quoi la consigne ?” ou inscrivez-vous via le formulaire disponible en ligne pour être la ou le premier à recevoir votre kit !

De la réponse à la question

Les ateliers “En quête de biodéchets” ont permis de formuler près d’une quinzaine de réponses à la question centrale du programme “Des générations plastiques” : Comment rendre notre rapport aux plastiques plus soutenable ?

Rédigées sous la forme d’affirmations plausibles, précises et vérifiables, sur la base des connaissances disponibles, ces hypothèses de recherche constituent la base de tout travail de recherche. Elles peuvent être génériques (réponse directe à la question centrale) ou plus spécifiques (réponse à une partie de la question centrale).

Le travail de recherche consiste ensuite à vérifier, par l’expérience, si cette affirmation est vraie ou non. C’est ce que l’on appelle la démarche OHERIC : Observation, Hypothèse, Expérimentation, Résultats, Interprétation et Conclusion.

Le programme “Des générations plastiques” est porté par Le Dôme et le laboratoire “Aliments, bioprocédés, toxicologie et environnements” (ABTE). Il bénéficie du label “Science avec et pour la société” (SAPS) décerné par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

Partager